La cellulite… Ce fléau dont 9 femmes sur 10 sont victimes. Fléau qui touche aussi bien les femmes rondes que les femmes plus minces. Il peut apparaître sur vos cuisses et fessiers dès l’age de 20 ans et s’accentue au fil du temps ! Je suis partie à la chasse aux informations, on fait le point ensemble…

Cellulite : Que sait on jusqu’à présent ?

La cellulite fait couler beaucoup d’encre mais les informations fiables et précises manquent cruellement ! Le sujet est largement abordé par la presse féminine. Leurs articles sont creux et ne vous explique pas grand chose. En bas de page, ces articles vous recommanderont d’acheter une ventouse ou des pilules et de vous faire des massages avec des crèmes ou baumes de toutes sortes (traitements qui se révéleront coûteux et inefficace). Les plus honnêtes vous parleront de régime alimentaire.

Voila pourquoi j’ai décidé de répondre à toutes les questions ci-dessous, le plus précisément possible et sans tomber dans le TOUT scientifique :

  • Est ce possible de se défaire de la cellulite ?
  • Quels sont les critères qui favorisent son apparition ?
  • Pourquoi les femmes sont plus touchées par la cellulite que les hommes ?
  • Quels sont les facteurs aggravants ?
  • Comment est ce possible d’avoir de la cellulite quand on est mince ?
  • Pourquoi les divers traitements contre la cellulite ne fonctionne pas ?
  • Quels sont les solutions qui fonctionnent si vous souhaitez vraiment vous en débarrasser ?

Beau programme en perspective !

Est-ce possible de se défaire de la cellulite ?

Je vais faire du bien à votre moral en affirmant que oui c’est possible de s’en débarrasser ! J’ajouterai que la seule manière d’y arriver est naturelle et saine.

En revanche, le chemin pour y parvenir risque de déplaire à certaine… C’est un combat qui se mène quasi-quotidiennement, qui se perd si vous baissez les bras mais dont la victoire est si belle si vous vous y tenez !

Quels sont les critères qui favorisent l’apparition de la cellulite ?

Pour faire simple, il y a quatre critères principaux favorisant l’apparition de la cellulite :

  • La génétique
  • Le vieillissement de la peau
  • Le rapport muscle/graisse
  • Les habitudes de vie

Détaillons tout ça…

La génétique

Quand il est question de génétique, le mot qui peut automatiquement lui être associé c’est « inegalité ». Il y a tout d’abord les différences homme/femme puis les différences d’une femme à une autre.

Les différences Homme/Femme

Comme on peut le voir sur l’image ci dessus, c’est que le cloisonnement des cellules graisseuses est maillé de manière oblique chez les hommes. Chez les femmes, le cloisonnement est vertical. Les cloisons obliques permettent une répartition équilibré de la pression de la graisse en excès dans l’hypoderme. De plus, l’épaisseur de l’épiderme chez les hommes est 20% supérieur à celui des femmes. La structure de la peau des hommes repousse plus loin le moment ou apparaîtront des aspérités localisées, la fameuse cellulite !

Les différences entre femmes

Les différences se situe dans des détails tels que la qualité de votre système hormonal et plus précisément votre taux d’œstrogène. Plus votre taux sera élevé et stable et plus la composition de votre capital dermique sera préservé.

Le déclenchement de la phase de ménopause est un paramètre très fluctuant, d’une femme à l’autre, qui sonne le glas des votre production naturelle d’œstrogène.

Enfin, la santé de votre peau dépendra de la performance de votre système de vascularisation ainsi que de vos cellules génératrices (fibroblastes, kératinocytes) à restaurer le matériel extra-cellulaire (collagène, élastine, glycosaminoglycane, etc.).

Le vieillissement de la peau

L’apparition de la cellulite est lié au vieillissement de la peau. Ce qu’il faut savoir c’est que notre peau commence son processus de vieillissement autour de l’âge de 20 ans.

De 0 à 20-25 ans…

Le jour de notre naissance, on est doté d’un capital génétique qui nous vient de nos parents, certains plus favorisés que d’autres (le système hormonal entre autre, le renouvellement cellulaire, etc.)

Ensuite, de la naissance jusqu’à l’age de 20-25 ans, notre corps tout entier est en phase de croissance. Les bons et les mauvais traitements qu’ils endureront seront comme gravés dans la pierre. Je parle de notre façon :

  • de nous alimenter
  • de nous hydrater
  • des activités sportives pratiqués (ou pas)
  • des différentes expériences auxquelles nous le soumettrons (tabac, UV, drogues, alcool et excès en tout genre…)
  • gérer le stress
  • des soins qui lui seront prodigués (ou pas).

Voici déjà de quoi expliquer certaines différences concernant l’apparition de la cellulite, dès l’age de 20 ans. J’y reviendrai dans la suite de l’article…

A partir de 20 ans…

Arrivée à la vingtaine, le vieillissement de la peau se divise en deux catégories :

  • L’intrinsèque, que je qualifierai de « normal » dû à l’avancement dans l’age
  • Extrinsèque, que je qualifie « d’accélérée » dû aux mauvaises pratiques. Ce sont les Facteurs Aggravants.
Intrinsèque :
EPIDERME

1/ L’altération de la barrière épidermique, accélérant la perte d’eau, mène à la sécheresse cutané.

2/ Le ralentissement de la desquamation, provoquant une baisse de la cohésion derme/épiderme, résulte à une perte d’élasticité et à un relâchement cutané.


JONCTION DERMO-EPIDERMIQUE

3/ La jonction dermo-épidermique s’affaiblit provoquant une perte de connexion du derme avec l’épiderme. Apparaît alors des poches épidermiques atones.


DERME

4/ Le derme est composé de 80% d’eau et constitue le matelas de la peau. Esthétiquement parlant, le derme gomme les aspérités de l’hypoderme (là où se loge les alvéoles remplies d’adipocytes).

L’avancement dans l’âge provoque la diminution de la vascularisation. Ceci entraîne une baisse de l’efficacité des fibroblastes dont le rôle est de réparer et renouveler les cellules endommagées du matériel extracellulaire (collagène, élastine, fibrilline). Ce ralentissement cause une désagrégation du maillage fibreux et une diminution de l’épaisseur du derme à hauteur de 1% par an. La perte devrait atteindre une vingtaine de pourcents.


MENOPAUSE

5/ La ménopause entraîne une baisse drastique de la concentration en œstrogène dans le sang. Cela aura pour effet d’accélérer fortement les 4 points listés précédemment.


Anecdote : En tant que parent, le discours que je tiens auprès de mes filles est que « si elles ne se plaisent pas physiquement à 20 ans, la suite risque d’être difficile à encaisser car les choses ne vont pas aller en s’arrangeant. A partir de ce postulat, deux choix s’offrent à elles… Assumer ou lutter. Mes parents me disaient que vivre était un combat au quotidien… Voilà des paroles remplies de sagesse qui prennent tout leurs sens.

Extrinsèque ou Facteurs aggravants :
LES ULTRAVIOLETS

En voilà une belle vacherie… D’un coté le soleil apporte chaleur et luminosité. De l’autre, il accélère le vieillissement de notre peau. Les UVs ralentissent le renouvellement cellulaire de 50 %. Ceci provoque les mêmes effets que la ralentissement de la desquamation. S’ajoute à cela, un épaississement de l’épiderme qui accumule les cellules mortes et les pores qui se bouchent favorisant l’apparition de boutons.

On a tous pu voir ces femmes qui chaque année, profite d’un bronzage à outrance. L’apparence de leurs peaux est fine, fripée et extrêmement lâche. Si vous avez l’image en tête, vous verrez aisément les dégâts des UVs sur la peau.


LES VICES

Les vices humains sont nombreux et participent largement à l’altération de l’état général du corps humain. Se passer du tabac, de l’alcool, de la drogue et contenir sa consommation de sucre préservera la qualité de votre peau.


LE SURPOIDS

Un individu en surpoids, dans 87% des cas, voit son taux de mauvais cholestérol (LDL) augmenter et son taux de bon cholestérol (HDL) diminuer.

Sur un sujet sain, le taux de HDL est en quantité supérieur et empêche la formation plaque de LDL dans les artères en les dirigeant vers le foie ou ils seront éliminés.

Pour un sujet en surpoids c’est l’inverse. Le taux de LDL dépasse celui du HDL. En surnombre, le mauvais cholesterol va encrasser vos artères et causer les fameux problèmes cardiovasculaires. Pour ce qui nous intéresse, la cellulite, la vascularisation sera de moins en moins efficace et freinera d’autant le renouvellement cellulaire.


UNE ALIMENTATION INADAPTÉ

Une bonne alimentation correspond à donner à votre corps ce dont il a besoin pour optimiser son fonctionnement (antioxydants, protéines, glucides,lipides, vitamines, minéraux, oligo-éléments etc.). Si on transpose sur une plante en pot, il s’agit de lui apporter la juste quantité d’eau, un substrat de qualité, de la lumière, la bonne température etc etc.

A l’inverse, une mauvaise alimentation amènera forcement à des carences et à un stockage massif de cellules graisseuse dans l’hypoderme. Le sucre, dans toutes ses formes est une des drogues du 21ème siècle car il crée de forte addiction. Pour revenir à la plante dans son petit pot, ça revient à ajouter de l’engrais massivement et trop souvent. Les effets ne se verront pas tout de suite mais à terme, la plante sera plus sensible aux maladies, tout comme vous…

Je tiens à appuyer sur deux points essentiels…

Premièrement, les carences ! Les carences engendrent une baisse de régime de votre système hormonal, et par déduction, abaisse le niveau d’œstrogène dans le sang. Souvenez vous de la menopause, une baisse hormonal c’est pas bon banania.

Deuxièmement, les Antioxydants ! Je m’adresse aux allergiques du règne végétal entre autre… Les fruits, les légumes, les oléagineux sont remplies d’antioxydants qui luttent contre les radicaux libres. Le texte est en rouge car ceci est très important. Vous ignorez ce que sont les radicaux libre ? J’y venais !


LES RADICAUX LIBRES

Pour vous donnez une image précise, je dirai que c’est une molécule qui n’existe que pour semer la chaos et la destruction cellulaire sur son passage.

L’excès de radicaux libre engendre un stress oxydatif et donc une catastrophe pour votre peau. Ils s’attaquent aux éléments qui constituent le matériel extracellulaire comme le collagène, l’élastine, etc. Les ultraviolets qui pénètrent dans notre peau grâce au soleil génère des ondes d’énergies sous cutané menant a la création de radicaux libre. Quand je vous disais que le soleil était une vrai vacherie….


LE STRESS

Une vie qui va à cent à l’heure, remplie de stress et de surmenage ne peux mener votre peau qu’a sa perte… Quand on dit que le psychologique influence le physique c’est vrai ! Une pression psychologique récurrente diminuera votre taux d’œstrogène.


Comment est ce possible d’avoir de la cellulite quand on est mince ?

Si vous avez lu tout ce que j’ai écris au dessus, vous aurez sans doute quelques éléments de réponse…

Je vais donc vous dresser le portrait d’une jeune femme de 24 ans que l’on nommera Eva pour l’exemple :

Eva souffre psychologiquement d’avoir de la cellulite sur ses fesses et à l’arrière de ses cuisses.

Elle est plutôt mince. Son indice de masse corporel et son poids se trouvent dans la norme par rapport à sa taille. Elle ne peut pas se plaindre de sa génétique, elle se situe dans la moyenne.

Eva mange majoritairement des plats équilibrés car ses parents veillent sur son alimentation. Quand il s’agit de sucré, elle ne se limite pas vraiment car son poids reste stable. Eva ne pratique aucun sport et ses centres d’intérêts son surtout en relation avec les écrans.

Pourquoi selon vous, Eva a t’elle de la cellulite ? Vous avez sans doute pu repérer les éléments qui coincent…

Décryptage…

A 24 ans, on peut écarter la cause du vieillissement cellulaire mais il est envisageable de penser qu’elle ne s’est pas toujours bien alimenté dans sa jeunesse.

Le GROS problème sous-jacent c’est son allergie aux activités sportives. Eva possède une masse musculaire extrêment faible. Ce sont les cellules graisseuses qui compose la quasi-totalité de son fessier et de ses cuisses. Résultat, pas de structure, pas de silhouette et pas de maintien. Les tissus ont une apparence atones et atrophiés.

C’est une erreur de se baser uniquement sur un Indice de masse corporel ou sur le nombre indiqué par le pèse-personne. Ils ne font pas la différence entre 1 kilo de muscle et 1 kilo de gras.

Une adolescente en plein croissance jouira d’un mimimum de masse musculaire dû à la stimulation hormonale, normale à cette âge là (testostérone, oestrogène et hormone de croissance).

A la fin de l’adolescence, le taux d’hormone de croissance chute. Et si la masse musculaire n’est pas maintenue avec la pratique sportive, son poids diminuera.

Pour le cas d’Eva, cette perte sera compensée sur la balance avec une alimentation riche en sucre. Elle ne perd pas de poids, ni n’en gagne. Elle regarde sa balance et pense que les choses sont figé alors que non. Des changement s’opèrent, petit à petit. Le volume de ses muscles diminue tandis que celui du gras augmente. Au bout de quelques années, c’est la stupeur… La cellulite est là !

Cuisses atrophiées VS Cuisses musclées

cuisse atrophié vs cuisse musclé
Sur cette photo, on remarque clairement la différence de silhouette entre les deux paires de cuisses… Voila comment il est possible de faire le même poids mais ne pas avoir le même rendu visuel.

Les cuisses atrophiées

Quand on regarde la silhouette des cuisses atrophiées, on se rend compte qu’elles sont longiligne. Il n’y à pas de relief sur le devant et légèrement à l’arrière du à une localisation de cellule graisseuse. On remarque également que le grain de peau n’est pas tout à fait lisse et comporte des aspérités plus ou moins marqué par endroit.

Pour avoir des cuisses comme celle-ci, on laisse le sport de coté et on mange plus ou moins équilibré pour faire en sorte de ne pas prendre de poids. C’est pour moi le niveau 1 de l’apparition de la cellulite.

Les cuisses musclées

Les cuisses galbées sont bombées devant et derrière, on aperçoit légèrement les facettes des quadriceps et le galbe des ischios jambiers. La présence de cellules graisseuses est minoritaire comparée au celle des muscles. La peau est lisse et brillante et parait tellement fine.

Pour avoir des cuisses comme celle ci ça passe forcement par le sport. L’alimentation doit être équilibré et les petits plaisirs sucrés comme le chocolat sont sans état d’âme.

Les cuisses atrophiées et grasses

cellulite

Voici le niveau 2 de la cellulite. En plus d’être atrophiées, cette paire de cuisse a accumulée des adipocytes plus massivement dans l’hypoderme. Le résultat est un grain de peau granuleux et des reliefs disgracieux disposés aléatoirement sur la surface de la peau.

Pourquoi les divers traitements contre la cellulite ne fonctionne pas ?

La réponse à cette question est simple. La minceur représente l’un des plus gros marché au niveau mondial. Avec l’obésité qui grimpe en flèche un peu partout, c’est une aubaine de se placer sur ce marché. Les entreprises rivalisent d’idées pour vous faire acheter des produits inutiles qui ont tous le même cahiers des charges. Supprimer vos freins psychologiques ! Quels sont’ils ?

  • Je n’ai pas le temps de faire du sport.
  • Il n’y a pas de lieu proche de chez moi pour faire du sport
  • Je n’ai pas l’argent pour m’inscrire en salle.
  • Je ne veux pas faire d’effort physique.
  • Je n’aime pas transpirer.
  • J’ai peur du regard des autres si je m’inscris en salle.
  • J’ai des douleurs qui rendent difficile la pratique sportive.

Ces entreprises connaissent vos freins et tentent de trouver une offre marketing qui réglera votre problème : Perdre la cellulite qui me dérange tant !

Quelles solutions ont’ils selon vous ? Celle de composer une offre marketing convaincante à vos yeux. Levant tous vos freins psychologiques. Elle vous fera la promesse d’obtenir ce que vous voulez, juste en achetant leurs produits. Vous les croirez car ils sont soi disant leader sur le marché.

Les résultats vous les connaissez déjà.. La ventouse ça ne marche pas et ça laisse des traces pendant X temps. Les crèmes et les baumes rendent votre peau plus douces en l’hydratant et certaines vont légèrement améliorer l’aspect de votre peau mais la cellulite sera toujours là. Celle qui fonctionne un peu contiennent généralement du rétinol.

Une phrase dit qu’on ne peu pas tout avoir, le beurre et l’argent du beurre. C’est pareil pour la cellulite, on ne peux pas s’en débarrasser sans lutter.

Quels sont les solutions qui fonctionnent contre la cellulite?

Soyez consciente que la cellulite c’est un combat du quotidien et le meilleur combat que je peux vous donner c’est de faire du sport. Pas de manière intensive mais plutôt de manière régulière. C’est sur la durée que vous triompherez.

Pourquoi le sport et qu’est ce que ça changera ?

Les bénéfices sont multiples. Une étude à été réalisé par le professeur Mark Tarnopolsky sur trentaine de personne de 20 à 84 ans. Le professeur affirme que les personnes pratiquant 3 heures de sport par semaine possèdent un peau plus jeune que les sédentaires du même âge.

Le sport aurait donc le pouvoir de rajeunir la peau des pratiquant… Formidable ! Mais comment cela marche t’il ?

Pendant le pratique, les muscles produisent un une protéine appelé Myokine. Cette protéine exerce un effet anti-âge naturel sur les autres cellules du sportif.

Mais que les allergiques au sport ne se réjouissent pas trop vite : le Professeur a pris soin de préciser qu’il était impossible de fabriquer un anti-ride miracle à partir de ces résultats. Le sport ne se substitue pas !

Source : amssm.org/

Je vous listes les bienfaits connus du sport qui permettent de vaincre la cellulite :

  • Booste votre système hormonal
  • Meilleure vascularisation
  • Amélioration du renouvellement cellulaire (fibroblastes au top)
  • Ouverture des pores de la peau
  • Élimination des déchets plus efficace via la transpiration
  • Renouvellement hydrique cellulaire plus fréquent
  • Meilleure hydratation cellulaire

Voilà de quoi vous motivez pour votre combat contre cette maudite cellulite !

Le mot de la fin pour résumer tout ça…

Si vous voulez vous débarrasser de votre cellulite ou au moins, diminuer les marques qu’elle laisse, essayer de vous trouvez une activité physique régulière. Hydratez vous en buvant suffisamment d’eau et en appliquant un crèmes hydratantes sur les zones à traiter. Manger sainement en faisant attention que chacune de vos assiettes contiennent des antioxydants. En cas de surpoids, il est peut être tant d’essayer de perdre du poids progressivement. Profitez en pour surveiller vos taux de cholestérol HDL et LDL.

Tenez vous à l’écart du stress et des ultraviolets au maximum. Les crèmes de protections doivent devenir un reflex. Modérez la consommation d’alcool et si possible, arrêtez complètement le tabac ou les drogues si vous en consommez.

Courage ! Maintenant vous avez toutes les cartes en main pour vaincre la cellulite.